Vidéo des illégalités de la police du sous-préfet

Publié le par zetkin

Suite au camp no border de fin juin, Calais reçoit la visite de participants au mouvement No Border.

Des sortes d'équipes franco anglaises.

D'abord ce furent des actions décidées en fonction de l'actualité: conseils aux réfugiés afghans susceptibles d'être expulsés, le conseil des migrants, 14 juillet, inauguration de l'exposition "La Terre vue du ciel", les 100 ans de Blériot.

Les actions se sont toutes soldées par des arrestations bien dans la ligne faciste du personnel de Sarkozy à Calais.

Ensuite, le relais a été passé aux nouveaux arrivants qui ont agi en surveillant la police. C'était encore la 43 qui sévissait sur Calais mais dans l'ensemble, on n'assistait pas à ce que nous racontaient les réfugiés. T. surveillait le squat des soudanais le matin, et à plusieurs nous partions faire des balades du camp des érythréens au squat des afghans, en passant par le port.

La semaine de fin juillet fut entâchée du matraquage par un connard de je-ne-sais-quelle-engence.(remarquons que ceux du commissariat de Calais, sont dirigés par un nouveau venu pas éduqué par des parents droits de l'hommistes comme ils disent chez les fachos. Madek. J'aimerai bien taper ses gosses et lui dire qu'il doit s'habituer, qu'il en verra d'autres. C'est exactement ce qu'il a dit à une dame qui racontait comment des CRS avaient matraqué de jeunes réfugiés assis calmement au sol.)

La première semaine d'août agrava la répression tandis qu'on parlait d'opération anti gale.

M., caméraman amateur ou pas, a réussi à tomber sur une intervenion policière au port alors qu'il s'y trouvait. Ci-dessous, c'est le lien pour voir la vidéo:
http://www.dailymotion.com/user/megaphone01/video/xa56r4_violences-policieres-envers-les-mig_news

Mais que fait-on de cette vidéo qui pourrait plaire aux policiers? J'y vois deux illégalités de la police (gaz et entrée de force dans un commerce) . Même si la destruction de l'abri est révoltante, elle peut être jugée légale dans le système anti pauvre actuel.

M. n'a pas eu d'ennuis.

Ce fait est également étrange et indicateur du franchissement d'un stade policier. N'ont plus peur de montrer comment ils sont cons et fachos. Ils font leur boulot commandité par le sous-préfet qui transmet les consignes non écrites du préfet Bousquet, le bien nommé, qui lui-même reçoit les consignes non écrites de la bavure à l'oeuvre au ministère du crétinisme.

Pourquoi ils auraient honte?

Ils mériteraient un petit tour dans leur home, si accessible... bon, il faut trouver les résistants. Et comme on commence tout juste à (enfin) songer à fomenter cette résistance, il faudra s'y mettre avec les militants d'usage. Ceux que la police a déjà repéré.

Cela vaut le coup si on mène bien l'action.

Commenter cet article