7 septembre: des salariés et une poignée de no border

Publié le par zetkin

1-copie-1.jpgQuoi qu'ils tentent de nous démontrer le contraire, les manifestants étaient plus nombreux qu'en juin.

 

A Wimille près de Boulogne, des ouvriers d' "Icelandic, Continentale Nutrition et Conegan ont cramé du pneu jusque 14 h 30" selon les infos d'un militant boulonnais.

 

L'autoroute a été bloquée. Estimation pour le coin de Boulogne: entre 9000 et 12000 personnes.

 

Arras vivait parallèlement ses grands jours d'affluence revendicative.

 

 

A Calais, on n'a plus le MEDEF mais l'office de l'UMP

 

Plusieurs entreprises avaient apporté leur bannière mais beaucoup de privés sans badge déambulaient dans les rues.

DSCF4131.JPG

 

DSCF4160.JPG

DSCF4159.JPG

 

Après un passage à la sous-préfecture et avant la Chambre de Commerce, on s'est arrêté à nouveau devant la "maison de Sarkozy" comme disent les no border anglais. Après quelques minutes d'hésitation, une pluie d'oeufs a arrosé la vitrine et bien sûr on a redécoré l'ensemble.

DSCF4182.JPG

DSCF4185.JPG

 

 

A Calais, on a aussi une police "coordonnée" contre nous.

Une première dans l'histoire des manifestations calaisiennes!

DSCF4154.JPG

 

La police municipale a encadré (illégalement?) la manif des salariés de Calais. Un agent de cette police privée a expliqué qu'il s'agit d'une convention de coordination avec la police nationale. Bien entendu, cette convention est sans doute tellement illégale que l'on ne peut en demander les écrits. Top secret, dixit l'agent!

 

Il n'y a pas que les réfugiés que l'on fait disparaître avec la maire Bouchart. Il y a aussi les lois.

 

 

Chasse aux no border, sauvés par des salariés!

 

Si les salariés ont eu encore une fois le droit de se défouler comme en juin, sur la façade de l'UMP, c'était tout de même sous la surveillance de RG infiltrés ou non dans la manif. (Certains salariés en ont même repérés à la gare de Calais avant le début de la déambulation. C'est simple, ils fonctionnent en paire de 2)

vlcsnap-2010-09-07-14h16m39s198.jpg

Et on l'a su assez vite quand le copain no border est ressorti d'un magasin. Il s'est fait aussitôt suivre par un couple en civil, et poursuivre...

 

 

Pour finir, la meilleure défense fut de rester près des salariés. Le duo n'a pas su expliquer aux manifestants quel était le délit . Ils ont quitté la route mais pas la surveillance.

vlcsnap-2010-09-07-14h14m26s110.png

Encore quelques erreurs de ce type et on avancera.

Commenter cet article