A chacun sa destruction: Sarkozy, notre pays/ Préfet Bousquet et FA: Sea France

Publié le par zetkin

Comment privatiser une entreprise publique dépendant de la SNCF?

  • Nommer à la direction Pierre Fa (voir l'image)
  • Présenter des comptes alarmants et susciter les envies de repreneurs privés employeurs d'esclaves corvéables et jetables.
  • Annoncer des centaines de licenciements pour « restructurer » et sauver.
  • Utiliser à sa façon le médiateur.
  • Modifier le texte de la médiation en faisant disparaître les « acquis »




Mercredi 16 décembre, en sous préfecture de Calais, la CFDT signe le texte de la médiation, de très mauvais gré.

Ce texte devait être rédigé sous forme d'accord et représenté à la signature des organisations syndicales, fin décembre.

Fin décembre arriva... Entre le 16 décembre et le 29 décembre:

Petits arrangements entre ennemis de notre classe

« Ce qui se passe aujourd'hui est incompréhensible » (Marc Sagot,CGT.)link

affiche salarié sea france-copie-1

 

« Les accords tels qu'ils nous ont été présentés ce matin ne correspondent pas aux préconisations du rapport de médiation. La CGT l'avait déjà fait observer lors d'une réunion paritaire, mais rien n'a changé ».

« […] dans le cas présent, ce n'était qu'une succession d'erreurs et de rajouts. Nous n'avons cessé de dénoncer ces anomalies dans les projets d'accord qu'on nous a présentés. C'est incompréhensible. On peut avoir certains doutes sur la sincérité de la direction »   


Est-ce que les erreurs sont importantes pour les salariés? 

 

« Ils portent en effet sur des aspects cruciaux. Par exemple, à aucun moment, il n'avait été évoqué la possibilité pour le Rodin ou le Berlioz d'effectuer trois ou quatre voyages, contrairement aux accords qui nous ont été présentés. De même, l'effectif de base du service général, ou la rétrogradation qui impacte 25 à 30 personnes, les modifications des jours de travail qui incluent le dimanche, tout cela n'était pas dans le texte d'origine ».

De son côté, la CFDT refuse de signer un accord tronqué pour des raisons analogues, déclenchant la bouffée d'hystérie du Nord Littoral, avec des titres accrocheurs dignes de l'appel au meurtre en Une (2005, l'affaire du viol)

 

Préfet Bousquet et Pierre Fa: identiques à eux-mêmes, par contre

link Nord Littoral qui en veut beaucoup à la CFDT de l'avoir éjecté de la sous-préfecture, continue de mener une campagne haineuse contre, non seulement le syndicat, mais également contre les salariés de Sea France, en totalité.

Quid des remarques de la CGT! Nord Littoral diffuse la version patronale en l'étayant:

« Pour preuve l'exemplaire que le préfet du Pas-de-Calais a lui-même certifié conforme ! »

bousquetFriedrick Nietzsche, « Ainsi parlait Zarathoustra »:

« L'Etat est le plus froid des monstres froids. Il ment fortement; et voici le mensonge qui s'échappe de sa bouche:
 Moi l'Etat, je suis le peuple. »


Le Préfet du Pas-de-Calais, Bousquet, qui certifie conforme? Le préfet Bousquet ? l'homme qui fait des amalgames très douteux entre la libération de Calais, en 1944, et la destruction d'abris de réfugiés (qui auraient pu être des abris de réfugiés juifs allemands, à ce compte-là), le 22 octobre 2009?

Alors qu'il signe des doubles-arrêtés interdits permettant l'expulsion illégale d'afghans, le voilà maintenant qu'il entérine un accord qu'une main perfide a modifié!

Certificat sur l'honneur ou pas, la CGT elle-même dénonce une différence entre les textes.

Tous les fins connaisseurs politiques reniflent une volonté de l'Etat d'écraser les salariés Sea France jusqu'à couler le bateau sur lequel ils s'aggripent.

Fin de l'épisode?

On nous annonce que la CGT a signé, avec des engagements pour revoir la copie. Idem pour la CFDT qui devrait signer jeudi 7 janvier 2010, avec eux aussi l'assurance du respect des engagements.

Pierre Fa a réussi à supprimer 482 emplois sur 1575, environ le tiers. Bravo! Vive la France! Vive Bousquet! Vive Sarkozy, le maître d'oeuvre de la destruction, des faux et de la haine entre salariés!

(une petite pensée pour le sous-préfet Gavory, le premier à se soucier de Sea France, et de la présence des réfugiés, ses victimes préférées, celles que l'on peut harceler. Ce soudain intérêt pour Sea France était-il l'occasion pour l'Etat de commencer à manoeuvrer contre les salariés et l'entreprise publique?) link

Une autre vue, celle d'un salarié Sea France contre le directeur.

(suite à un article offensant de Nord Littoral, contre les salariés de l'entreprise)

dit le Jan 6 2010, 03:55 PM


Monsieur le journaliste, aimerai que vous vous exprimer publiquement plutôt de vous cachet derrière des articles orienté en faveur de la direction Fa !!N’oublier pas le passé de cette homme (condamné par les tribunaux dans la affaire ELF), et la façon donc il gère la compagnie depuis + d’1an : courrier envoyer aux clients fret pour les inciter à passer avec la concurrence, ou sponsor d’une équipe de rugby dans le sud de la France (celle du frère de Fa), gestion de la crise de neige/l’Eurostar (filiale SNCF qui sont passé chez PO)Alors Mr le journaliste pourquoi ne pas faire un (ou des articles) qui réponde a ces questions(et toute n’y sont pas) !!Mais surtout vérifier (ou dévoiler) vos sources…. !!!

Le journaliste dont ce monsieur parle, est Alexis Thomassin, celui qui avait créé la psychose contre l'arrivée des No Border, en juin 2009. Bousquet, Thomassin, même combat? Le combat des complices du pouvoir contre les salariés et les militants?






Commenter cet article