fichage, vidéo surveillance, affaires: la maire Bouchart

Publié le par zetkin

tête de bouchartPhilippe Mignonnet et sa police municipale qui aura tout intérêt à ce que leur chef ne vire pas de bord, nous ennuient avec ses dépôts de plainte que l'on sait sans suite: monsieur Mignonnet veut donc absolument nous faire peur à propos des affiches sur des panneaux qui ne lui appartiennent pas.

 

Oh oui, on a très peur.

 

"on recommencera plus! on vous l'promet!"

 

Coller des affiches des candidats sur des panneaux publics au lieu des panneaux électoraux est par contre interdit, durant la période électorale. C'est ce qu'a fait Bouchart avec ses affiches. mais on voit bien que cela n'a pas suffi. à peine a-t-elle pu mobiliser ses ouailles pour dépasser d'un petit 1% les Le Pen.

 

La vidéo surveillance: chose promise l'année dernière, chose faite cette année. On commence toujours par justifier de son utilité pour après l'imposer à tous. Ainsi va la prise d'ADN, réservée aux très grands criminels et pour finir, c'est toute la population française qui se fait ficher.

 

Avec Bouchart, tout va toujours plus loin que le discours médiatisé, ce clône de Sarkozy qui annone les discours du maître à peine transformés par son directeur de conscience.

 

Elle a envoyé ça (extraits):

texte-mairie-de-calais.jpg

 

"toutes" les associations n'ont pas reçu cette missive. On y parle plus bas en terme de marchés d'offre et de demande.

 

Des gens qui ont envie de se lancer dans le bénévolat doivent donner leur identité complète et leur motivation.

 

3-lec-copie-1.jpg

 

Exemple: je me présente à la maison des associations et déclare être à la recherche d'une association qui a existé en 1940, pour aider les réfugiés politiques à déposer leur demande d'asile en Angleterre.

 

Est-ce que la Maison des Associations va m'indiquer où se trouve cette vénérable association de résistants?

 

Certaine qu'ils vont adorer les trois couleurs.

 

Moins sans doute, les mots cousus en fil doré, mais qu'importe.

 

 

On peut redouter qu'avec une maire de cette tendance et une police nationale qui agit comme sa propre police, le registre de la Maison des Associations ne soit détourné pour des profits qui n'ont rien à voir avec le bénévolat. La première réflexion qui vient aussitôt à l'esprit, c'est le fichage des bénévoles.

Lorsque l'on monte une association, on n'a pas à donner une liste des bénévoles qui adhèreraient à l'association.

 

Encore une manière de ficher, donc.

 

  Une ou des autres affaires semblent vouloir aussi surgir. On ne peut pas favoriser des entreprises sans jamais avoir de soucis avec les autres qui n'ont pas été, ou informées, ou retenues quand elles auraient pu l'être.

 

Le jour des voeux du maire, par exemple.

 

On attend avec impatience ce qui va se produire pour Grenat. et si c'est l'entreprise de sa fille chérie qui va tout de même écouler le matériel de vidéo surveillance.

 

La photo en haut, à gauche, est celle de Natacha Bouchart qui nous l'a imposée des mois durant. Elle fut ornée comme il se doit mais cela a failli déboucher sur une garde à vue pour l'avoir photgraphiée telle qu'elle apparaît ici.

 

Commenter cet article