Nouvelle CRS ou ajout?

Publié le par zetkin

DSCF2897.JPGUne nouvelle compagnie de CRS, la CRS 5 est présente à Calais. Chaque compagnie reste 3 semaines à harceler les réfugiés (prime de fin d'année dépendant du nombre d'arrestations, de 600 à plus de 1000 euros + une prime pour l'ensemble de la compagnie d'un montant équivalent s'ils ont bien travaillé)
La CRS 8 est arrivée le 26 avril et n'a donc pas fait son temps complet ou elle est encore là.

S. a eu connaissance que plusieurs réfugiés avaient déposé des plaintes contre des policiers de cette compagnie 8. Hé oui! on ne peut pas aller tabasser des réfugiés dans leur chambre d'hôpital, alors qu'ils y étaient admis justement pour avoir subi des violences policières. C'est comme ça, en France.

 

vlcsnap-2010-05-13-07h54m59s6-copie-1.jpg
 vlcsnap-2010-05-13-08h01m35s107.jpg

La CRS 5 paraît spécialisée dans l'attaque des militants: vérification d'identité durant 4h, hier matin, pour un bénévole SALAM, vélos des No Border abîmés, prises de vue de la militance et de leur véhicule...
 DSCF2898.JPG                                                                                                                                                                                    Lundi ils se sont rebaignés dans l'ambiance fasciste des années terribles. Mardi, ils ont commencé leur boulot, le boulot de Sarkozy, 30%, et de Bouchart, 23%.
vlcsnap-2010-05-13-07h55m53s36.jpg
vlcsnap-2010-05-13-07h58m50s0.jpgLe boulot donc, d'une petite partie de l'électorat dont un morceau ignore les horreurs organisées que l'on fait subir aux réfugiés.

Soudanais 

6 soudanais seraient passés au tribunal du Centre de rétention à 9h. 2 ou 3 soudanais y étaient allés la veille.
Cela porterait à près de 10 le nombre des réfugiés survivants que l'on veut absolument faire retourner dans leur village incendié par des émissaires du génocidaire ami de Sarkozy.
 

Mairie: la maire respecte les réfugiés, surtout ceux qui vivent loin de Calais

 

A la mairie de Calais se tenait le conseil municipal où les activistes voulaient intervenir en apposant une belle et longue banderole. Mais les policiers étaient déjà présents avant leur arrivée!!!
vlcsnap-2010-05-13-07h52m50s226.jpg
Ce qui n'est pas habituel, à moins que la Bouchart ait songé à une nouvelle manifestation de salariés mécontents qui "braillent" dans les couloirs de la mairie(dixit Bouchart)

Comme nous cherchions à savoir quand aurait lieu la destruction du squat africain, les activistes sont entrés écouter au conseil municipal, non sans mal. Il a fallu l'intervention de jackye.
                                                                                                       
DSCF2853.JPG
Pendant notre écoute attentive et surveillée, la police en a profité pour retrouver et voler notre banderole cachée dans un petit buisson. Nous n'avons rien appris sur le squat africain.

Par contre, la maire de Calais a rappelé qu'elle respectait les migrants, assez vertement comme JM Ben tentait de discuter "nature" pour la zone du Virval qui serait transformée en parc de jeux, au lieu de rester une zone naturelle.

C'est aussi ça, le niveau intellectuel de Bouchart: payer des expositions de photos d'animaux sauvages et de nature. Et détruire sur place, les espaces naturels pour en tirer des profits. La Nature, on la vivra sur des photos.

Ainsi que l'humanité qu'elle harcèle et spolie de ses biens de base. Bientôt une exposition de photos des malheureux réfugiés, une fois qu'ils seront morts sous les bombes ou sous la torture?

Cour d'Appel de Douai

 

Le 6 novembre 2008, Salam part du CRA de Coquelles et emmène les journalistes jusqu'aux dunes, lieu de chasse aux afghans. Tout le monde se verra empêcher de circuler durant une petite heure.

chevalLe 7 novembre 2008, ma rgère et moi appelons SALAM pour une nouvelle rafle au faciès, sur les mêmes lieux. L'association appellera une journaliste de Calais TV. Maigre rempart.

Jouant la diversion, SALAM diffuse qu'ils vont se rendre au CRA surveiller deux prétendus autobus. En fait, ils nous écartent de l'image médiatique. Il ne faut pas que d'autres personnes figurent sur la pellicule. SALAM est seul, sur le terrain, martèlent-ils aux oreilles militantes.

  Il y avait déjà eu une altercation entre le représentant de l'Etat et le fils Lenoir, le même soir. On y avait assisté par téléphone interposé alors que nous trouvions dans le petit bois près du rai de lumière de l'hélicoptère. JC Lenoir nous avait dit: "Vincent a été arrêté par le sous-préfet". J'avais été sciée. L'image du sous-préfet interpellant le fils Lenoir m'était restée jusqu'à ce que JC Lenoir précise qu'il ne s'agissait pas d'une arrestation mais d'un arrêt physique et d'un échange verbal à l'Hoverport.

Arrivés à l'Hoverport, tandis qu'on nous envoyait sur la fausse piste des bus au CRA, Jean-Claude Lenoir se serait détaché de son groupe. Le sous-préfet n'est pas loin, caché derrière les CRS et la PAF.


Arrêté avec brutalité, il sera mis en garde à vue. Une accusation d'outrages et de rébellion plana sur le vice-président de Salam.
Relaxé avec difficulté au TGI de Boulogne-sur-Mer, le procureur et les policiers font appel.

Ce mercredi 12 mai, JC Lenoir est passé à Douai. Selon deux bénévoles de l'association, le procès s'est bien déroulé. Le procureur aurait requis 1000 euros d'amendes 2000 euros d'amendes(ou jours-amendes). La décision sera rendue le 9 juin.

Le sous-préfet déteste les journalistes comme certaines personnes. Mais ces certaines personnes n'ont pas des compagnies de CRS sous leurs ordres...

DSCF2893.JPG

 


Commenter cet article