Tout le monde est prêt

Publié le par zetkin

Manif du 12 à calais : les symptomes persistent

JPEG - 48 ko

Comme dans beaucoup d’autres villes, la manifestation officielle du 12 a été encore plus suivie. 8000. Les jeunes de la coordination lycéenne et des collégiens sont venus se rajouter aux salariés.

JPEG - 40.4 ko
JPEG - 47.8 ko

Des tas de cars de CRS attendaient tout le monde dans tous les points cruciaux, au cas où les salariés auraient mal (ou trop bien) compris les consignes syndicales. Selon la police, ils craignaient les casseurs. Même explication donnée la veille pour la "rencontre" policière avec les lycéens, à Dunkerque.

 

D’abord les réfugiés, ensuite les salariés, c’est l’ordre logique du capitalisme et de ses représentants politiques.

JPEG - 72.2 ko
JPEG - 57.3 ko

Dès la veille et ce mardi matin, des actions ont été lancées à Boulogne et à Calais : blocage du TGV, opération escargot sur l’A16, blocages d’axes routiers, perturbation du transmanche…

 

Durant la manifestation :

JPEG - 52 ko
JPEG - 70.1 ko
JPEG - 58 ko

"On n’est pas fatigué !"

 

Au moment du retour à la case départ, la mairie, un détachement de la tête a entraîné les autres vers l'UMP.

 

Ce fut assez amusant de constater que l'ensemble salariés et jeunes n'avaient plus envie de se faire conduire par une voiture de police.

JPEG - 51.4 ko
JPEG - 75.6 ko
JPEG - 51.5 ko
JPEG - 39.3 ko
JPEG - 55.7 ko
JPEG - 75 ko
  L’après-midi, une partie des manifestants s’est retrouvée pour bloquer un rond-point. A la mise à feu d’un pneu, les CRS sont intervenus contre une militante CGT qui fut défendue par ses camarades.
JPEG - 20.4 ko

JPEG - 13.3 koRésultat : coups de matraque en pagaille.

 

Chatel aurait donné l’ordre aux CRS de faire quelques jeunes victimes…

 

 

Menace de tabassage isolé par la police en tenue :

 

 

Des policiers en costume (sans doute ceux de Calais) ont pris à part l’un des lycéens qui portait le mégaphone et lui ont promis de lui "bourrer la gueule" dans un coin s’il n’arrêtait pas d’agir.

 

C’est que ça ne rigole pas à Calais.

 

Enfin une AG ce mardi soir pour décider de la suite !

 


essai-2.jpg

et bien sûr, "les grèves, ça ne se voit pas": manif du 12 à paris

Commenter cet article