en discussion pour mémoire

Le logis avait été fermé.
c'était illégal.

Ne sont pas à une illégalité près.

L'évitement ne pourra pas continuer.

On a un arbre de chemins possibles. On ne sait pas quelles forces nous faut-il, ni quelle ligne rouge, comme l'appelle J. il ne faut pas franchir, ou bien franchir en toute connaissance de cause et alors il nous faut des gens.

on veut se protéger avec les médias. ou on ne veut pas les faire entrer.

on est au moins d'accord sur deux points: 1. participation à la réflexion et 2. on va vers un second affrontement quelque soit la stratégie.

j'espère que cette fois, j'aurai le courage ou l'intelligence de rester. (ils ont mis une heure pour revenir bloquer les routes samedi soir contrairement à ce qu' annonce le journaliste de Calais TV. A 21h11, j'accompagnais 3 afghans, les routes venaient d'être dégagées. A 22h55, lors de mon retour, j'avais pris une photo du blocage. Et quinze à vingt minutes plus tôt, pierrette m'avait avertie du barrage.)