rappel historique nécessaire à la compréhension des forces

link

Communiqué
du 20 mai 2007

L’Association SALAM se réjouit de voir l’intérêt suscité par les conditions de vie inhumaines
que rencontrent les MIGRANTS en France et notamment dans le calaisis.
Les propositions municipales démontrent une avancée indéniable
Cependant, l’Association SALAM ne peut partager les propositions qui sont faites.
En effet, la solidarité nous oblige à refuser notamment de distribuer des repas dehors alors que
les bénévoles seraient à l’abri
Il est donc indispensable d’avoir :
 Un réfectoire d’une capacité d’environ une centaine de personnes comme il en a
toujours été convenu
 Un préau d’environ 200 m2.
D’autre part, l’emplacement du terrain excentré proposé par la ville, caché du regard
citoyen, ne peut nous satisfaire. L’attitude de la police nous inquiète et nous ne pouvons
accepter d’offrir davantage encore en pâture nos amis migrants.
Il nous semble d’autre part particulièrement injuste de vouloir les exclure davantage encore en
leur « interdisant » de fait l’accès à la ville et donc les échanges avec la population.
Leur présence a pour nous aussi un rôle de témoignage si nous voulons demain voir la
société évoluer.
Pour ces différentes raisons, il est pour nous indispensable de réaliser ce projet sur le lieu
officiel actuel de distribution, quai de la Moselle, ou sur un site proche.
Il nous faut donc revenir au projet dit BARRAS avec :
 Une cuisine permettant de réaliser les repas chauds
 L’embauche de deux salariés qui viendront progressivement permettre aux bénévoles
de retrouver leur place sur le terrain.
Le projet actuel « corrigé » pourrait ainsi en être une étape dans un échéancier officiel.
Persuadée que ces remarques sauront trouver écho, l’Association SALAM est à l’écoute de
toutes suggestions et toujours prête à travailler dans un esprit constructif en dehors de toute
logique partisane.
__________________________________________________________________________________________